icône catégorie 5 conseils pour...

5 avantages de diversifier les fournisseurs

5 conseils pour optimiser la qualité de vos estimations
15 mars 2019
Bureaux d’inspecteurs généraux: des radars qui sauvent des sous
15 mars 2019
Partagez ce blogue










Submit
15 mars 2019 | 2 Min de lecture |
Vues

Plusieurs donneurs d’ouvrage publics ont encore le réflexe de sélectionner les deux mêmes fournisseurs lorsque vient le temps de demander des prix pour des contrats de gré à gré ou par appel d’offres sur invitation. Il existe pourtant de nombreux avantages à ouvrir le marché à une diversité de fournisseurs.

 

Sonder le terrain : une priorité!

Une municipalité souhaite faire nettoyer ses puisards. Les probabilités qu’elle invite seulement deux fournisseurs sont élevées. Pourtant, il existe certainement une bonne dizaine d’entreprises qui pourraient être intéressées à déposer une soumission et à offrir une prestation de services de qualité. Il est recommandé de toujours prendre le pouls du marché et de ne jamais se limiter à deux ou trois fournisseurs.

 

Briser les habitudes

C’est connu que, dans les villes, les approvisionneurs – même les mieux intentionnés et dédiés – travaillent sous pression et à la course. S’ils n’invitent qu’un nombre limité de fournisseurs, ce n’est pas par paresse ou parce qu’ils appliquent la loi du moindre effort. C’est plutôt par habitude, parce qu’ils connaissent les fournisseurs pour les avoir déjà fait travailler. C’est également par manque de ressources et de temps. Plus souvent qu’autrement, les projets dont ils s’occupent « sont pour hier ».

Il est important d’effectuer une évaluation du marché. Cet aspect fait partie des bonnes pratiques et encourage une saine concurrence. Avant tout, posez-vous ces deux questions :

  • Y a-t-il de nouveaux fournisseurs qui se sont introduits sur le marché et qui pourraient offrir de meilleurs prix?
  • Même si les fournisseurs habituels offrent des services satisfaisants, en existe-t-il qui pourraient offrir des services de plus grande qualité encore?

 

Avantages d’élargir le bassin de fournisseurs

  1. Ça permet de favoriser l’arrivée de fournisseurs intéressants et de susciter une diversité de talents et de compétences. | En affaires comme au hockey, le repérage assure souvent des surprises intéressantes.
  2. Ça laisse le champ libre pour des prix plus concurrentiels. | Une ville qui fait toujours appel au même bassin de fournisseurs restreint sa capacité à vérifier la justesse des prix et à comparer les services rendus.
  3. Ça évite que ce soit toujours les mêmes fournisseurs qui décrochent les contrats. | Présentement, dans des municipalités, il est malheureusement souvent possible de prédire à l’avance les résultats des soumissions et le choix des fournisseurs retenus, ce qui est anormal.
  4. Ça éloigne les risques de collusion. | Quand ce sont les mêmes deux ou trois fournisseurs qui sont invités d’année en année à soumissionner sur certains projets, le terreau devient fertile aux prix arrangés et aux rotations pour présenter des soumissions gagnantes.
  5. Ça permet aux villes d’être plus « agiles » et de ne pas répondre uniquement à des enjeux de facilité et d’immédiateté. | Lorsque vous faites une demande de prêt personnel, vous vous adressez à plusieurs banques. Il faut en faire autant pour les demandes de soumissions et diversifier ses choix pour se maintenir dans un environnement en perpétuel changement.

 

Ça demande plus d’efforts, de ressources et de recherche d’inviter plusieurs fournisseurs. Analyser 5 soumissions plutôt que 2, ça exige du temps. Mais ça favorise la réception de meilleures offres, en plus de développer le marché et de favoriser un maximum de concurrence.

Nadine Bélanger
chef de la Division de la gestion contractuelle et appels d’offres,
Ville de Saint-Jérôme


Facteur d’attractivité

Dans un monde idéal, s’il existe cinq entreprises dans un domaine, ça vaut le coup de les inviter à soumissionner. Plus il y a de fournisseurs, meilleures sont les chances d’obtenir des soumissions avantageuses et de composer avec les risques que des joueurs se désistent ou ne remplissent pas les exigences. Mais tout est une question d’équilibre. Il ne serait pas judicieux, non plus, de solliciter trop de fournisseurs.

Depuis 2011, la Ville de Saint-Jérôme ne se limite pas à convier le nombre minimum de fournisseurs – soit deux – prévu par la loi pour ses contrats sur invitation. Elle en invite toujours au moins trois, et souvent même quatre. Cette façon de faire gagnerait à être normalisée.

Et si seulement deux fournisseurs déposent une soumission alors que plusieurs étaient en mesure de le faire, il importe de questionner ceux qui n’ont pas proposé un prix.

N’hésitez pas à diversifier les fournisseurs que vous invitez pour vos contrats. Vous en tirerez assurément plusieurs avantages.

 

Lire aussi : 5 conseils pour optimiser la qualité de vos estimations
Lire aussi : 5 incontournables pour prendre une décision éthique

 


Pour signaler toute irrégularité en matière de passation de contrats ou tout manquement à l’intégrité à la Ville de Saint-Jérôme :

ligne de signalement BIPA

450-431-0031

Formulaire de signalement en ligne >