5 RÉFLEXIONS SUR L’ÉTHIQUE: DERNIÈRE PARTIE

icône catégorie 5 conseils pour...

5 RÉFLEXIONS SUR L’ÉTHIQUE: DERNIÈRE PARTIE

5 RÉFLEXIONS SUR L’ÉTHIQUE: CINQUIÈME PARTIE
9 juillet 2019
LE CONFLIT D’INTÉRÊTS EST DANS L’ŒIL DE CELUI QUI REGARDE
8 août 2019
Partagez ce blogue










Submit
17 juillet 2019 | 2 Min de lecture |
Vues

26. Laver sa langue sale?

Avez-vous remarqué que notre langage exprime un profond dédain pour parler de la corruption?

« Argent sale »

« Graisser la patte »

« Marché noir »

« Argent au noir »

« Nettoyer le gâchis »

« Laver de l’argent »

« Montrer patte blanche »

« Blanchir de l’argent »

La propreté est associée à la transparence. À travers une vitre propre, on voit plus clair. À l’opposé, quand on pense à la malpropreté, on pense à l’opacité, à la cachoterie, au secret.

Restons propres dans nos comportements et agissons pour ne pas que la crasse s’accumule. Ce qui nous répugne, après tout, c’est l’injustice.

 

 

27. Les secrets de la jugeote?

Comment savoir si nos valeurs et nos instincts sont les bons dans des situations de dilemmes? Comme le font les policiers, pensez : « D’abord, ne pas nuire. » Ensuite, pour prendre votre décision, réfléchissez à ces principes :

  • Ne pas faire de mal
  • Rendre les choses meilleures
  • Respecter les autres
  • Être juste
  • Être bienveillant

En situation de stress et de tourmente, le citoyen est entre vos mains. Votre jugement, si vous suivez ces principes, sera le bon.

 

28. C’est grave, docteur?

Récemment, le professeur Moktar Lamari, de l’ENAP, a étudié les risques et enjeux de la corruption dans 3 communautés tunisiennes. Sa conclusion? La corruption est surtout causée par le déficit d’éthique, le vide juridique et l’insuffisance de lois et de contrôles efficaces.

Comme solution, il trouve important de renforcer l’intégrité dans les municipalités. Il propose également de sensibiliser et d’impliquer la population dans la recherche de solutions. Son rapport conclut que « les populations qui ont pris conscience que la corruption constitue un problème majeur pour le pays sont plus disposées à prendre des mesures de lutte contre la corruption ».

Lien vers le rapport ici : https://lnkd.in/gV4-mdt

Le premier pas? Conceptualiser la corruption comme crime plutôt que comme simple déviance ou accident de parcours.

29. Les injustices rendent malade?

La corruption est un terreau fertile d’injustices et d’inégalités. Un psychologue* signale que ces inégalités divisent et affectent les gens plus qu’on ne le croit. En plus des conséquences financières, les inégalités ont des conséquences profondes sur :

  • notre façon de penser
  • la façon dont nous réagissons au stress
  • le fonctionnement de notre système immunitaire
  • la façon dont nous percevons des concepts moraux comme la justice et l’équité

Dans notre société, l’inégalité n’est pas vraiment l’argent réel dont chacun dispose (ou pas). C’est plutôt un sentiment. Comment nous sentons-nous dans notre situation par rapport à celle des autres?

Se sentir pauvre, c’est pire qu’être pauvre. Se sentir exclus, c’est pire qu’être exclus. Vivre dans un monde injuste, c’est très mauvais pour les sentiments… et la santé.

Les organisations qui luttent contre la corruption, comme le BIPA, sont des lueurs d’espoir. Elles cherchent à rétablir une justice. Et ça, c’est meilleur pour la santé que de manger du brocoli.

* Psychologue Keith Payne, dans « The Broken Ladder »

30. À la prochaine?

Vous nous avez suivis. Vous nous avez fait réfléchir. Merci d’avoir enrichi la communauté de penseurs sur l’éthique. Pour la dernière publication de cette série, voici des bribes de commentaires qui viennent de vous:

  • L’humanité doit passer avant les règles.
  • Au centre d’appels, j’ai parlé à des centaines de lanceurs d’alerte. Ils sont tous arrivés à la même conclusion : l’inaction est la pire action.
  • Il faut toujours remettre en question son comportement et sa façon de vivre pour suivre ses idéaux et ses principes!
  • À nous de trouver une nouvelle façon de déjouer la corruption et non l’inverse… visiblement, le mal sait encore comment déjouer le bien.
  • C’est clair qu’avec l’intégration de l’intelligence artificielle, nous avons intérêt individuellement et collectivement à développer notre capacité de jugement pratique et de discernement.
  • Pour réussir un jardin, il ne suffit pas d’arracher les mauvaises herbes.
  • J’ai souvent gagné beaucoup plus de respect en refusant les cadeaux, même les mieux intentionnés, plutôt qu’en les acceptant.
  • Lors de l’éducation de mes deux fils, je leur ai toujours mentionné de se questionner avant de poser un geste : « Est-ce que mes parents seraient fiers de moi si ce que je m’apprête à faire se savait? »

 

 

Lire aussi : Jacques Duchesneau raconte

Lire aussi : Lanceurs d’alerte : ouvrir les boîtes


Pour signaler toute irrégularité en matière de passation de contrats ou tout manquement à l’intégrité à la Ville de Saint-Jérôme :

ligne de signalement BIPA

450-431-0031

Formulaire de signalement en ligne >