Signalez sans danger

Parce que ça peut faire peur de divulguer des faits, parce que tout le monde souhaite se sentir protégé en tout temps, parce que l’humain aime dormir sur ses deux oreilles… Pour toutes ces raisons, les enquêteurs du BIPA respectent de hautes normes de confidentialité.

Vous êtes un employé de la Ville de Saint-Jérôme?

La Ville de Saint-Jérôme s’engage à protéger tout employé municipal qui fait un signalement contre des représailles.

« Représailles » signifie : toute mesure préjudiciable exercée contre une personne pour le motif qu’elle a, de bonne foi, effectué un signalement ou collaboré à une vérification ou à une enquête menée en raison d’un signalement. En matière d’emploi, le congédiement, la rétrogradation, la suspension ou le déplacement ainsi que toute autre mesure disciplinaire ou portant atteinte à l’emploi ou aux conditions de travail sont présumés être des représailles. Le fait de menacer une personne pour qu’elle s’abstienne de faire un signalement ou de collaborer à une telle vérification ou enquête est également considéré comme des représailles.

Sur recommandation du BIPA, la Ville peut annuler toutes les mesures de représailles prises contre un employé municipal ayant effectué un signalement.

Si vous faites un signalement, il est recommandé de faire preuve de discrétion.

Tout employé qui se croit victime d’un acte de représailles à la suite d’un signalement est invité à communiquer promptement avec l’inspecteur général

Jacques Duchesneau :

450 432-1110
inspecteurgeneral@bipa-vsj.ca

Faire un signalement


Signaler

Notre réalité, c’est pas de la télé.
Il faut que tout le monde en parle.