Ancien député de Saint-Jérôme à l’Assemblée nationale du Québec, Jacques Duchesneau a établi une solide expertise dans le milieu de la police, de la sécurité et de la lutte contre la corruption.

Il a fait carrière pendant 30 ans au Service de police de Montréal, dont il a été directeur pendant plus de 4 ans. Il a œuvré dans pratiquement tous les champs d’activité du service de police, principalement dans le domaine des enquêtes criminelles où il a acquis de grandes compétences dans la lutte contre le crime organisé.

Après les attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis, il a été nommé président et chef de la direction de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) responsable de la fouille préembarquement dans 89 aéroports du pays.

Par la suite, il a dirigé l’Unité anticollusion (UAC) mise sur pied par le gouvernement du Québec afin de surveiller les marchés, détecter et prévenir la collusion, empêcher la fraude et la malversation et encourager la pratique loyale des affaires dans l’industrie de la construction. Il siège au conseil d’administration de Transparency International Canada.

En mai 2017, il a reçu le Prix de la confiance 2016, catégorie secteur public, de l’Institut de la confiance dans les organisations.

Il a obtenu un doctorat Ph. D. du Collège militaire royal du Canada. Sa thèse a porté sur le terrorisme aérien.

Saviez-vous que?

  • L’inspecteur général relève de l’autorité du directeur du Service de police dans ses pouvoirs d’enquête. Dans toute autre matière, il relève de l’autorité du directeur général de la Ville.
  • Il entreprend des enquêtes de sa propre initiative ou à la suite de signalements et de dénonciations reçus.
  • Il agit de façon autonome. Rien ni personne ne peut influencer ses enquêtes, ses rapports et ses recommandations.
  • Il a pour premier devoir de servir l’intérêt public.
  • Il s’assure de maintenir une étanche séparation des pouvoirs entre ses activités de vérification et les enquêtes criminelles.
  • Mandat

    L’inspecteur général est notamment autorisé à exercer ces fonctions :

    • Assurer la surveillance de l’octroi et de la gestion de tous les contrats publics liant la Ville, y compris par le biais de vérifications, d’inspections, d’évaluations et d’enquêtes portant sur les dossiers et les personnes reliées aux contrats
    • Faire des recommandations au conseil municipal pour récupérer des sommes injustement payées à la suite de fraudes ou de manœuvres dolosives dans le cadre de contrats publics
    • Renforcer la vigilance des employés et de la population de la Ville face aux actes et aux pratiques intolérables ou interdites relativement à l’intégrité et à l’éthique en matière contractuelle, notamment par le biais de la formation et de la sensibilisation
    • Promouvoir la responsabilité et l’intégrité publiques de la Ville dans les domaines de la prévention, de la surveillance, de l’enquête, de la vérification, de la détection et de l’élimination de la délinquance contractuelle, de la fraude, des abus et des actes illégaux, par la recherche et l’analyse de renseignements
    • Recommander au conseil municipal toutes mesures visant à prévenir les actes réprouvés dans le cadre de l’octroi et la gestion de contrats publics
    • Normaliser les pratiques, règles et politiques de la Ville reliées à l'éthique en matière contractuelle par des activités de sensibilisation et de formation ainsi que de perfectionnement professionnel
    • Effectuer des enquêtes d’habilitation de sécurité, à la demande de la direction générale de la Ville
    • Répondre à des demandes de la direction générale de se pencher sur toute question d’éthique relative à la modification ou à un projet de modification d’un règlement
    • Publier des rapports publics

    Faire un signalement


    Signaler

    Notre réalité, c’est pas de la télé.
    Il faut que tout le monde en parle.